Prévenir les AVC (accident vasculaire cérébral)

Un simple effleurement ou des chatouilles sur les doigts, les lèvres ou le visage pourrait prévenir un AVC.

Cette action stimulerait la région cérébrale sous irriguée et inciterait le sang à emprunter un chemin alternatif.
Elle doit être effectuée dans les deux heures suivant l’occlusion de la principale artère cérébrale chez les rongeurs.

La technique s’est avérée efficace à 100%.

En test chez l’homme, il faudrait stimuler ces zones dès les premiers signes d’ AVC :
– faiblesse dans un membre
– difficulté à s’exprimer
– …

(sources : «sciences et vie»)

Publicité

Cancer du sein : un grand progrès en chirurgie

Une demi-heure. C’est le temps qu’il faut maintenant, grâce à une technique innovante, pour savoir si une femme en train d’être opérée d’un cancer du sein doit également subir un curage axillaire. Ce grand progrès peut éviter à la patiente un acte inutile ou bien de revenir pour une seconde intervention. Mais cette technique est encore peu développée en France.

Actuellement, lors de l’ablation de la tumeur, de nombreuses équipes enlèvent par précaution la chaîne ganglionnaire où des métastases ont pu se répandre. Mais ce curage axillaire, douloureux et qui entraîne des risques de lymphœdème – un dysfonctionnement du système lymphatique qui provoque notamment, des œdèmes massifs du bras – n’est pas toujours indispensable.

Une autre technique est également employée dans le traitement du cancer du sein, celle du ganglion sentinelle dont l’analyse permet de savoir si des métastases se sont répandues et, partant, si l’ablation de toute la chaîne ganglionnaire est nécessaire. Mais cette analyse demande actuellement une quinzaine de jours ! De plus, la patiente doit alors subir une seconde intervention…
Lire la suite