Dix conseils pour améliorer sa concentration

Un environnement bruyant ? Une tendance naturelle à la distraction ? Des tà¢ches requérant une attention de chaque instant ? Un interlocuteur soporifique ?

Les clefs pour améliorer sa concentration.

Chaque jour, fatigue, téléphone, collègues et autres éléments perturbateurs malmènent votre concentration. Comment résister aux interférences et développer sa capacité à se concentrer ? Les conseils de Sandrine Bélier, docteur en psychologie cognitive, consultante senior chez SBT et co-auteur avec Michel Noir de 90 exercices de concentration.

    
    
  1. Se fixer des objectifs atteignables, puis les élever
  2. Il est possible d’augmenter graduellement ses capacités de concentration. « Si elle est difficile à maintenir sur toute la durée d’une tà¢che, on commencera par définir plusieurs sous-étapes, correspondant à une durée de concentration réalisable », conseille Sandrine Bélier. On allongera ensuite peu à peu ces périodes d’attention soutenue. « Et lorsque la fatigue se fait sentir, on fait une courte pause. » Il est également envisageable d’alterner des travaux qui demandent une grande concentration avec des tà¢ches plus faciles.

    
    
  3. Ne pas se laisser distraire par ses émotions
  4. Alors que l’on travaille tranquillement, surgit une pensée distrayante : comment sera perà§ue telle ou telle décision ? que vais-je offrir au petit pour son anniversaire ? Or le cerveau donne priorité aux émotions, qu’elles soient positives ou négatives. « Notre mémoire à court terme ne pouvant contenir qu’une quantité d’information limitée, elle est rapidement saturée par diverses émotions, qui nous empêchent de nous focaliser. » Il faut donc les sortir de notre mémoire à court terme, par exemple en les notant dans un coin et en fixant le moment o๠l’on y reviendra. Le cerveau, rassuré, peut retourner à son occupation initiale.

    
    
  5. Réserver les tà¢ches les plus difficiles à la matinée
  6. Notre concentration est meilleure en début de journée. Ainsi que l’explique Sandrine Bélier, « la phase d’éveil correspond à une ‘alerte tonique’ qui permet une attention soutenue et de plus longue durée. » Avec la digestion, la fatigue et les phases de sommeil que l’on traverse pendant la journée, la concentration se détériore peu à peu. On s’attellera donc avec plus de succès en début de journée aux travaux qui requièrent une grande concentration.

    
    
  7. Se forcer à s’intéresser ou à se motiver
  8. La concentration est évidemment facilitée lorsque l’intérêt et la motivation sont au rendez-vous. Si l’intérêt immédiat d’une tà¢che ne nous apparaà®t pas, on peut réfléchir à ce qu’elle nous apportera à plus long terme, par exemple pour notre carrière. Et si on l’aborde avec réticence, on recherchera d’autres raisons de se motiver : décrocher un client, obtenir une promotion…

    
    
  9. Se réapproprier la problématique
  10. Que l’on soit en train d’étudier un texte ou d’écouter quelqu’un, une bonne faà§on de se concentrer sur son propos est de se le réapproprier. Ce qui peut être réalisé de plusieurs faà§ons : en se forà§ant à reformuler, à établir des liens avec d’autres problématiques, en cherchant des contre-exemples… « Remettre le langage de son interlocuteur dans ses propres termes permet effectivement très bien de comprendre ce dont il parle. »

    
    
  11. Aménager son environnement de travail
  12. Pour mettre toutes les chances de son côté, le mieux est bien entendu de parvenir à s’isoler physiquement pour travailler dans un univers aussi calme que possible. Sandrine Bélier préconise ainsi : « Il faut éviter de se laisser interférer par le téléphone, le mobile, le va-et-vient continu de ses collaborateurs… Mais aussi veiller à ce que la pièce soit bien éclairée, l’écran bien réglé et les lunettes bien sur son nez. »

    
    
  13. S’isoler par la musique
  14. Sur un plateau o๠des commerciaux enchaà®nent les appels téléphoniques, le collaborateur qui réalise une étude aura peut-être intérêt à s’isoler mentalement en écoutant une musique légère. « Attention, en revanche, aux chansons ou aux thèmes trop connus : on se met à les fredonner et ils deviennent de véritables facteurs de distraction. »

    
    
  15. Prendre des notes sans se déconcentrer
  16. Comment prendre des notes sans perdre le fil d’un discours ? Ou, plus largement, se concentrer sur plusieurs choses à la fois ? Selon Sandrine Bélier, « nous avons tous un certain stock de ressources attentionnelles. Si l’on doit être attentif à plusieurs choses à la fois, on répartit ce stock sur chacune de ces tà¢ches. On sera donc plus performant si l’une des tà¢ches est automatique et ne demande presque pas d’attention. » De même que l’on peut entretenir une discussion tout en conduisant – à condition que le trajet soit connu -, il faut que la prise de notes devienne automatique, au besoin en s’y entraà®nant.

    
    
  17. Adopter une position du corps qui favorise l’écoute active
  18. Pour maximiser sa concentration, la meilleure position du corps est la position d’éveil : « Se tenir droit, en face de l’interlocuteur. Tous les sens sont ainsi en écoute ». Et effectivement : yeux et oreilles sont mieux positionnés pour recevoir son message. Se tenir avachi est au contraire un préambule à une phase de sommeil…

    
    
  19. Etre attentif à son alimentation et à son sommeil
  20. Malgré tous ces conseils, le corps ne fera pas de miracles. « Evidemment, un déjeuner extrêmement riche nous conduira à une phase de sieste. Si l’on est en hypoglycémie, une pause gourmande aidera à se reprendre. » Les fruits secs, pour leur part, sont des sucres rapides que le cerveau peut mobiliser immédiatement. Sans oublier tous les aliments qui, bons pour la mémoire, aident à travailler. Enfin, la fatigue ayant un impact significatif sur son aptitude à se concentrer, une bonne forme physique et un sommeil suffisant conditionneront la pleine mobilisation de ces capacités.


Article de Flore Fauconnier, extrait du site JournalDuManagent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s